Connaître le moment de l’ovulation

Avec un calculateur d’ovulation, il est possible de calculer approximativement les jours fertiles. Le corps envoie aussi différents signaux qui signalent l’ovulation.

La fécondation n’est possible que quelques jours d’un cycle: si l’ovulation se produit 14 jours avant la fin du cycle, la probabilité de fécondation de l’ovocyte mature est à son maximum.

On entend par ovulation l’éclatement des follicules matures (petites vésicules entourant l’ovocyte) dans les ovaires, libérant ainsi un ovocyte fécondable dans la trompe. Il peut être fécondé pendant quelques heures seulement, sinon, il est éliminé.

Afin de pouvoir utiliser au maximum les journées fertiles encadrant l’ovulation, il est important de connaître le déroulement du cycle. La difficulté est que le cycle de chaque femme – la période entre le jour des premières règles et le jour des règles suivantes – a une durée différente. La longueur du cycle diffère aussi chez de nombreuses femmes.

Le calculateur d’ovulation aide à calculer une valeur approximative pour avoir une indication. Comme les spermatozoïdes peuvent survivre plusieurs jours dans l’utérus, il est indiqué d’avoir des relations sexuelles déjà avant la date supposée. On accroît ainsi au moment décisif la probabilité d’une fécondation. Proxeed®Women favorise la régularité du cycle et permet ainsi un pronostic plus pertinent grâce au calculateur de fertilité.

Le calculateur d’ovulation n’est pas la seule façon de déterminer l’ovulation. Il intervient pendant cette phase du cycle des modifications corporelles qui signalent l’ovulation. Une femme sur cinq ressent dans le bas ventre des douleurs appelées ovulatoires au moment de l’éclatement des follicules. La température corporelle s’élève d’un demi degré au moment de l’ovulation, les seins sont souvent tendus et les ganglions lymphatiques dans l’aine gonflent.

La modification de la glaire cervicale est un signe caractéristique de l’ovulation. Ce liquide d’habitude visqueux ferme le col de l’utérus. L’apport accru d’œstrogènes peu avant l’ovulation modifie la consistance de la glaire: elle devient très fluide et transparente et se répand dans le vagin.